François OLLIVAUD

François OLLIVAUD, né le 27/09/1936 à Nouméa. Je suis la 3ème génération née en Calédonie, mon arrière grand père étant arrivé de Montoir de Bretagne en 1875.

J’ai fait mes études à l’école Primaire publique du Faubourg Blanchot, au Collège La Pérouse et à l’école Normale d’instituteurs d’Aix en Provence dans les BDR.

Enseignant comme Professeur de Mathématiques à Poindimié , puis Directeur du CEG de Bourail et enfin Principal Adjoint aux collèges de Rivière Salée puis Mariotti.

Retraité en Août 1988.

Je me suis marié en 1960 à Danièle STEFFEN. Nous avons deux enfants Françoise et Jean Cristophe ( sans h après le c…), trois petites filles Amandine, Jade et Alexandra, un petit fils Julien, une arrière petite fille Abbygaël et un arrière petit fils Alaric.

C’est à partir des années 70 que je vais faire une carrière parallèle à celle de l’enseignement: humoriste chansonnier.

Depuis 1960 j’écrivais les textes de chansons et de sketches que j’interprétais lors de soirées privées chez les copains et en particulier chez le Docteur GERMAIN.

C’est à la Dolce Vita, ancien restaurant situé à l’Orphelinat et tenu par Pierre Changeux que je me suis produit en public pour la première fois en 1973 pendant presque 2 ans.

J’étais alors en poste à Bourail et je descendais le Vendredi après la fermeture du Collège, pour faire un spectacle les Vendredi et Samedi soirs dans ce restaurant.

je « mettais en boîte » les Politiciens ainsi que les évènements de l’époque.

Mais c’est après ma retraite, en 1988 que je me suis consacré à plein temps à l’écriture de textes et de chansons satiriques en faisant chaque année un spectacle différent au Grand Chêne, restaurant tenu par Henry MORINI, au Kuendu Beach,dans quelques autres restaurants de la place ainsi qu’au Vanuatu chez Clement Martinez à l’Houstalet ».

J’ai cessé de me produire en public en 2005 au Centre Culturel du Mont Dore mais je continue à écrire et composer des pastiches pour des émissions de Radio.

Bibliographie

Deux disques 45 Tours et un 33 Tours enregistrés en Public à la Dolce Vita et produits par « Les Productions Artistiques de Nouméa ».

Le 33 Tour s’intitule  » François Ollivaud à la Dolce Vita »

Sic cassettes audios enregistrées dans les studios YAM Productions et EHM ,intitulées : K7/1 Pour se fendre la gueule. K7/2 Bouchez-vous les zoreilles. K7/3 Yaka les laisser déconner. K7/4 A fond dans la kaillasse. K7/5 Les pastiches de François OLLIVAUD, K7/6 François OLLIVAUD au Grand Chêne

Quatre CD dont un double album qui s’intitulent: CD-1 « Konsensus ». CD-2 « 30 Ôns de Calédoneries » double album. CD-3 « Les accords du père François ». CD-4  » An 2000 en liberté sur RRB ».

Auteur compositeur des chansons suivantes : Le ver de Bancoule – C’est toi mon amour – Les zoreils – Le Kanapilou – Caledo rap – Les cibistes Caldoches – La bande à Berger Yaka les laisser déconner – En Calédonie c’est la crise –

Une trentaine de Sketches que l’on retrouve dans ma discographie + de nombreux textes humoristiques faits à l’occasion d’un anniversaire ou du départ de copains. Plus de 70 pastiches: Il m’est difficiles de chiffrer le nombre de pastiches faits d’une part pour l’émission « Ollivaud, vache cochon couvé « d’RRB , émission faite chaque Samedi entre Octobre 1999 et Novembre 2000 ( un par semaine) + ceux faits pour mes spectacles.

A NOTER : bien que je ne me produise plus en public je continue à écrire et composer en participant entre autre à l’émission hebdomadaire d’RRB  » Casse pas la tête »