Rencontre avec Thierry Charton. à Nouméa.
2 Actualités pour cet auteur de l’AENC :
-la sortie de son denier ouvrage « La Libre Mort » chez Spinelle,
-un livre sur Hélène Bessette, auteure, et ce, en vue d’une conférence au CCT le 26 juin sur son oeuvre et notamment « La grande Balade ».
…entretien tourné, filmé et réalisé par Alexandre Rosada…

Ecrivain depuis son jeune âge Julien ALI a déjà publié plusieurs fois et notamment « Tout ce qui flotte » aux éditions L’Harmattan.
Il est membre de l’Association des Écrivains Calédoniens.

Le temps d’une ballade au Kuendu Beach de Nouméa, Sylvie Baille, membre de l’AENC, évoque son envie d’écrire après avoir enseigné le français pendant 20 ans….Deux romans, un ouvrage collectif plus tard , Sylvie Baille a des projets pleins la tête…

Une causerie organisée le 5 mai 2021 avec les éditions Plume de Notou à la librairie Calédo-livres. Liliane Tauru, éditrice nous parle de son actualité. Un livre jeunesse illustré par Julie Dupré

Un univers suspendu où le temps n’a pas d’heures. Thierry Charton nous raconte en moins de 100 pages,  l’histoire de Julien et de Jeanne. Couple improbable, mais que l’amour rend aveugle et sourd aux regards malveillants des autres. Puis surgit Philippe. Il se sait condamné à mourir. Alors courageusement entre appel mystique et addiction, Philippe choisit sa libre mort. Le trio d’ami  est accueillit dans la campagne de Raphael, une sorte d »ange gardien,  adeptes de Maeterlinck, et  qui assiste impuissant, à la déchéance  de Philippe.
La libre mort, est un livre dédié a Dominique Buzance, ancien libraire de Calédolivres. Une belle âme qui nous a quitté trop vite, lui aussi,   il n’y a pas si longtemps…

Alexandre Rosada apporte sa contribution et son expérience personnelle, parsemées de beautés et de souffrances, dans ce recueil où l’esthétique se joint au témoignage.
Dans ces trois textes sur l’amour, l’altérité, et la relation à l’autre, l’auteur nous invite à cheminer avec lui dans le jardin du monde, où aimer l’autre avec ses différences résonne évidemment comme un commandement.

Tuba vivait dans une grande chefferie du Caillou, perchée au cœur de la chaîne. L’aire culturelle regroupait plusieurs clans, souvent en conflit avec d’autres réseaux d’alliances, basés plus au sud. L’espace tribal traversé au nord de la vallée par une rivière, bordée d’allées de faux peupliers, baignait dans une nature presque aussi pure qu’au début de l’humanité. Fraîcheur du jour et de la nuit. Lune, étoiles, terre, brouillard, chaque jour le parfum des fleurs et des bois embaume le paysage tout entier.