L’Association des Écrivains de la Nouvelle Calédonie avec le concours de Liliane TAURU, et  le dispositif du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie « Empreintes » – Art & culture au Médipôle à participé au premier café-littéraire du Médipôle.

Notre adhérente  Nicole ISCH à honoré de sa présence cette première initiative ce jeudi 2 Septembre 2021 et d’autres suivront les 7 et 14 septembre avec Roland Rossero, Christine Bourrelly, Bernard Billot  et Sylvie Baille tous membres de l’AENC.
BRAVO à tous pour votre implication.

Journées de rencontres entre plusieurs auteurs de l’AENC et les élèves de Champagnat….échange d’idées, découverte des auteurs, discussions sur l’écriture, avec un accueil chaleureux….trois belles journées de partage.
Les trois jours se sont déroulées les 25, 26 et 27 Août.
Au total 8 Auteurs étaient présents par demi journées : Bernard « Papou » Billot, Kevin Gallot, Roland Rossero, Waixen Wayewol, Julien Ali, Alexandre Rosada, Sosthène Desanges, et Christine Bourrelly.
Extrait en image avec cette vidéo. Réalisation A.Rosada

 

Les réactions des auteurs ayant participés :

SOSTHENE  DESANGES

Bonjour Alexandre.

Très bel accueil, organisation au top et gamins super… Oui, tout s’est bien passé 😉!

La Réaction de Kévin Gallot, auteur. 👍

La matinée du 24 a été très enrichissante, l’accueil a été exceptionnel avec ce copieux petit déjeuner, la bienveillance de l’équipe pédagogique, le chant de bienvenue des élèves avec accompagnement guitare, la coutume de bienvenue. Les espaces organisés pour chaque auteur étaient bien pensés, les élèves ont été globalement réceptifs et curieux.
Personnellement j’ai manqué de temps pour raconter tout ce que j’avais à dire, les groupes devaient tourner en plein milieu d’un échange nourri. Pas de frustration, c’est que ça a bien fonctionné. Ce qui a retenu le plus l’attention des élèves c’est les difficultés rencontrées à l’écriture d’un livre (et la suite éditoriale), et les ingrédients de la construction d’une histoire.
Merci au collège, à l’équipe pédagogique, aux élèves, à l’AENC, et merci également à Roland et Bernard mes compagnons de la matinée qui ont rendu ce moment encore plus sympathique.
Ma  citation personnelle :
« Insérer nos passions, nos émotions, notre vécu et notre expérience dans nos histoires, c’est leur donner une âme ».
Kevin

Réaction de Papou Lagoon😊

Matinées de rencontre à Champagnat.

Le 24 ce fut parfait..Accueil avec petit déjeuner, puis coutume et chanson.

Des compagnons d’aventure, Roland et Kévin, fort sympas et une organisation sans failles.

Ne sachant pas trop ce qu’attendaient les élèves j’avais apporté mes quelques productions sur lesquelles nous avons parlé . Les élèves, curieux, posaient de bonnes questions, comment est venue l’idée, combien de temps pour écrire, pour concrétiser l’ouvrage, rôle de l’éditeur (trice). Questions auxquelles j’espère avoir apporté de bonnes réponses . J’aimerais connaître le ressenti des élèves. Est-ce possible ?

Le lendemain matin fut une autre chanson, pas celle d’accueil qui fut chaleureuse et à moi seul destinée, mais le déroulé de la matinée. Nous devions être trois intervenants, puis deux. Je me suis retrouvé seul. De 14 les groupes passaient à 24. C’était plus difficile, plus bruyant pour tout le monde. Heureusement des élèves intéressés et intéressants, déjà producteurs d’écrits, ont su prendre la parole. Les échanges ont été riches. Chacun ayant mis du sien : organisateurs, encadrement et intervenant l’expérience est à renouveler.

Ma citation personnelle  :

Dire n’est pas toujours facile : pudeur, retenue, timidité…L’écriture rend le partage, l’échange, l’opposition et même la contradiction tellement plus faciles et sereins. Si, si,essayez !

BILLOT Bernard, dit Papou

Réaction de Christine Bourrelly  👌

C’est rafraîchissant de rencontrer du public jeune, curieux et spontané, et je dois dire que nous avons été particulièrement bien accueillis au collège Champagnat !

Les mots gentils, le chant d’accueil très mélodieux, les cadeaux choisis nous ont agréablement surpris avec Sosthène, vendredi matin. Nous avions l’impression d’être chanceux de venir vous voir, mais en plus nous nous faisions gâter !
Les enfants étaient curieux de l’activité d’écrivain et j’ai partagé avec plaisir ma première expérience de publication.
Nous avons lu et échangé sur l’un de mes textes, le Pacte du caméléon, qui explique pourquoi les hommes ne mangent pas les caméléons, conte prétexte à raconter l’histoire du peuplement de la Terre, et rappel nécessaire que si nos peaux sont de couleurs différentes, nous avons tous le même ancêtre.
Les enfants ont activement participé en questionnant et commentant.
Utiliser l’écriture pour dire ce qui me touche, m’intéresse ou me préoccupe, c’est un travail très personnel. Pouvoir en discuter ensuite directement avec les lecteurs, voir les réactions, découvrir les émotions qu’il provoque, c’est très précieux et encourageant.
Merci à tous pour votre accueil et en particulier à Mmes Gouraya et Verdez pour l’organisation.
Ma citation personnelle :
Écrire c’est partager mille peut-être, et rêver, rêver encore.
Lire, c’est partager les rêves de l’auteur et s’en créer de nouveau.
Alors partageons et rêvons ensemble.
REACTION de Waixen WAYEWOL : 😉
Pour ce qui me concerne c’est l’après midi du 26 si je me trompe pas. la petite équipe nous a quand même proposé un petit café suiv de l’accueil des enfants avec un chant, un petit mot de bienvenue d’un prof et le protocole d’accueil de chez nous.
je n’ai rien préparé de spécial de peur d’être à côté de l’attente des élèves, donc je suis parti comme j’ai senti les choses avec les élèves, en comptant sur leur participation. Effectivement les enfants ont bien joué le jeu, cela m’a permis de construire au fur mes interventions avec les différents groupes, trois au moins et la dynamique inter active a fonctionné comme ça.
J’étais personnellement heureux et flatté de cette expérience et globalement les échanges ont été positifs, si positifs que le temps a paru très court, ce qui m’a entre autre surpris par rapport au désir de prolonger un peu plus les échanges, mais c’est pas grave, c’est déjà ça et on espère qu’il y aura une prochaine, pas forcément pour moi mais pour les autres de l’AENC.
J’ai quand même pu échanger courtement avec Alex et Ali et Mme GOURAYA et une et quelques encadrants que je connaissais un peu déjà.
Merci à tout le monde sans oublier personne.
Ma citation personnelle :
Que la magie du verbe conjugue nos désirs, passions et envies pour construire quelque chose de bien et de mieux pour nous et les autres.
Réaction d’Alexandre ROSADA    👏👍😎
Très bonne organisation, accueil de L’équipe de Direction et de l’équipe éducative.  Bravo !!!
Les élèves ont tous été sérieux, concentrés et très intéressés par la littérature et les écrivains….inspiration, fabrication d’un livre, écriture, corrections, fabrication….Il y a parmi eux beaucoup d’envie de passer à l’acte et se lancer dans leurs propres histoires à raconter…c’est encourageant et stimulant pour nous également. La transmission s’est donc opérée lors de ces rencontres. L’association des écrivains se réjouit de cette opération et nous sommes prêts à la renouveler prochainement.
Ma citation qui me fait penser à toute cette jeunesse pleine d’espoir en l’avenir . Une citation  tiré d’une pièce de Corneille « le Cid ».
Rodrigue un des personnage dit à un moment :

« Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées / La valeur n’attend pas le nombre des années,….

Oléti  😊
La Réaction de Roland Rossero  🙂☺😉
Comme toujours, dans ce genre d’interventions, l’établissement concerné fait un sans faute sur l’accueil (personnel, équipe enseignante, direction) simple et chaleureux, voire familial. J’y ai d’ailleurs revu pour l’occasion une ancienne employée de la librairie Montaigne.
La disposition judicieuse du lieu de rencontres en demi plein air et la chanson de coutume avec une mélodie agréable à l’oreille ont été des préalables laissant augurer la suite.
Je loue toutes ces enseignantes opiniâtres qui continuent de croire dans la filière livre alors que la grande majorité des collégiens (ici comme ailleurs dans le monde) se dispersent dans la lecture (?)  d’images nano-technologiques et en SMS dépourvus de syntaxes et d’orthographe.
Mais, il suffit d’observer quelques paires d’yeux intéressées et attentives dans chaque groupe pour savoir que la matinée ne sera pas inutile. Le gros problème de ces rencontres est que les élèves n’ont pas lu la moindre page des auteurs présents. C’est pourquoi, nous avons offert des ouvrages au CDI pour faire découvrir à certains motivés les thèmes développés dans la discussion. Les élèves océaniens sont plutôt charmants et respectueux et les interventions de vingt minutes chacune nous ont paru courtes. De toute façon, ces expériences AENC/collèges/lycées sont indispensables pour maintenir la flamme de la lecture et de l’écrit. 
J‘ai proposé aux enseignantes présentes de revenir après avoir étudié certains de mes écrits susceptibles de plaire aux élèves et de les développer oralement et ludiquement.
Merci donc à tous ceux qui ont œuvré pour cette chouette matinée où le soleil complice a, de plus, distillé sa chaleureux lumière.
Pour terminer ma citation avec un jeu de mots, je reprends l’image d’un dévoreur célèbre au cinéma :  je suis un « Animal Lecteur »

La réaction d’ Eugénie GOURAYA

 

Bonjour ,

La Direction, mes collègues professeurs de français et moi-même du CDI, nous vous remercions M. ROSADA et vos auteurs membres actifs de l’AENC de l’attention que vous nous avez apporté et d’avoir répondu présents à ces quatre rencontres du mercredi 25 au vendredi 27 août 2021 au besoin de nos élèves et de notre équipe pédagogique du Collège CHAMPAGNAT.
Oui les derniers auteurs M. DESANGES et Mme BOURRELLY étaient bien présents à la dernière rencontre avec nos classes de 6ème hier vendredi 27 août 2021 au collège CHAMPAGNAT. On les remercie encore de leur participation et de nos échanges en aparté au CDI.
Nos élèves comme nos professeurs ont très apprécié les échanges plus qu’enrichissantes et de découvrir à travers les différentes anecdotes personnelles et professionnelles de chacun, vos expériences, vos parcours variés, vos définitions du domaine du Livre, vos conseils vantant bien vos réelles passions pour l’Ecriture et pour la Création littéraire et artistique.
Merci encore du déplacement et de votre disponibilité qui a permis d’avoir « un visage sur un nom et un livre », de « créer du lien et de donner du sens » par ce vrai contact humain, de promouvoir la Plume littéraire, culturelle et artistique, d’éveiller les consciences sur la réalité et le monde du livre, d’inspirer à l’ensemble de nos élèves ce don de la Plume ou encore de favoriser la créativité, l’imagination, le voyage à la découverte des genres littéraires, l’écriture et la lecture personnelle pour la promotion de la culture littéraire et artistique.
Par ailleurs, nous souhaitons également remercier tous ces auteurs présents pour les différentes œuvres locales offertes au CDI du COLLÈGE CHAMPAGNAT pour l’enrichissement de notre coin Lecture qui nous fait très chaud au cœur.
Merci aussi pour le partage des publications faites et le retour en images de ces rencontres sur votre page numérique (Page Facebook AENC).
J’en ferai part à l’ensemble de l’équipe pédagogique.

Merci !

Eugénie GOURAYA
Professeure Documentaliste du CDI
COLLÈGE CHAMPAGNAT
Causerie 11 août. Marc Bouan écrit le texte ci-dessous :
Répondant à l’animateur Pierre-Christophe Pantz qui l’interrogeait sur le lien entre son conte philosophique et son livre jeunesse « Oudouane et Tchitchi », Hamid Mokaddem a mis tout de suite en avant sa volonté de faire reconnaître l’existence de la philosophie dans la culture kanak alors que cette discipline est déjà reconnue dans la culture fidjienne. Ceci peut être recherché au travers des histoires et légendes kanaks , de la connaissance des itinéraires de personnages marquants qu’il a eu l’occasion d’étudier ou de fréquenter et de travaux littéraires réalisés comme par exemple le mémoire du prêtre Appollinaire Anova. Il a tenu à indiquer qu’il n’y avait pas de connotation politique dans ses propos. Il a utilisé de temps en temps des mots forts des langues paicî et cemuhï, introduisant un effet d’oralité apprécié. A noter que l’épilogue du conte propose deux versions ; pour mon choix et écoutant les anciens grecs, je serai tenté de me laisser guider par la « philia »qui rappelle que l’on peut corriger les excès de son moi par la mesure du dialogue et de l’échange. Saluons également le travail remarquable des illustrateurs Mathieu Venon et Zay qui ont bien voulu expliquer leur mode opératoire (à partir d’un 30 x 30). Souhaitons une retraite longue et active à Hamid. En France, les philosophes sont souvent rec onnus sur le tard. Lévinas passa presque inaperçu de son vivant. Paul Ricoeur, eut l’avantage de vivre vieux.

 

 

Elle détaille avec sensibilité et humour et avec des chutes allègres ou grinçantes les relations dans le monde local.

L’atelier d’écriture dirigé par Dominique Wittorski, dramaturge, à commencé ce mardi 13 juillet 2021 dans la salle Eiffel de la MLNC. Une initiative de la Maison du Livre de la Nouvelle Calédonie en partenariat avec l’Association des Écrivains de la Nouvelle Calédonie dans la dynamique du SILO. 5 séances de 4h pendant un mois pour travailler un projet personnel mis en commun à chaque séance entre les participants. Dominique Wittorski, co metteur en scène de la pièce de Pierre Gope, nous explique le déroulement de cet atelier….

Lors de sa dernière Assemblée Générale début Juillet 2021, l’AENC a fixé les orientations de ses actions pour l’année. Un verre de l’amitié à été partagé entre les membres et sympathisants présents. Un bon moment de convivialité.

Au Centre Culturel Tjibaou, Thierry Charton a tenu une conférence sur Hélène Besssette, le samedi 26 juin 2021.