Pour remonter les marches du Temps,
Le temps gâché des heurs passés,
J’enroulai la corde tant et tant
Que l’heureux sort en est cassé.

Pour remonter, un après un,
Les grains de sable au sablier,
N’eus pas assez de mes demains,
Sisyphe, je crois, j’ai oublié.

Alors logé à cette enseigne
De ceux qui ont l’âme qui saigne,
À l’horloger pour qu’il me… montre,
Je demandai qu’il me renseigne :

« Imaginons les deux aiguilles,
Une à l’endroit, l’autre à l’envers.
Imaginez-les, aujourd’hui…
Les trames que l’on pourrait faire. »

Vouloir du Temps le cours suspendre…
Aux cordes autant le cou se pendre.
Vouloir du Temps le cours reprendre…
Faut-il pouvoir tout réapprendre ?

On peut toujours changer demain,
Mais pas sans danger le chemin.
Ce que fut hier vouloir refaire :
Le pot de terre, le pot de fer…

R’monter les montres est un passe-temps,
R’monter le temps est un vieux rêve,
Vieux comme Adam, disant à Ève :
« Recommençons, l’espace d’un temps… »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *